Safari en Tanzanie : Le nord et ses grands parcs

Mis à jour : mai 18

Suivre la grande migration des gnous, assister au lever du soleil dans le bush, profiter du ciel constellé d’étoiles, rencontrer les peuples masaïs et photographier les célèbres big five… Du pied du Kilimandjaro aux immenses plaines du Serengeti, les parcs nationaux du nord de la Tanzanie, sont la promesse d’une expérience unique.


safari serengeti tanzanie girafe

On se retrouve aujourd’hui pour le troisième volet de cette série d’articles spéciale Tanzanie ! Cette fois-ci je vous emmène voyager dans les parcs nationaux du Serengeti, du Tarangire et du cratère du Ngorongoro situés au nord du pays et vous livre tous mes conseils et bons plans pour organiser au mieux votre séjour et votre safari en Tanzanie.


Prêts ? Je vous embarque !


Jour 1 : Le parc du Tarangire, le royaume des baobabs et des éléphants


safari parc national du tarangire tanzanie

Le parc du Tarangire doit son nom à la rivière éponyme qui le traverse. Ses 2 850km² offrent de vastes et magnifiques paysages composés de plaines vallonnées, rythmées de baobabs. Dans ce lieu de steppe, vous pourrez observer buffles, zèbres, impalas, girafes et surtout des éléphants. Grands et petits, mâles comme femelles, prompts à se vautrer dans la boue et à se frotter contre les baobabs. Il est assez impressionnant de voir ces énormes pachydermes se déplacer en groupe, mené par une femelle dominante. D’après mon guide, le parc du Tarangire abriterait la plus grande population d’éléphants au monde et la deuxième concentration d’animaux sauvages du pays (après le Serengeti).


Pour ma part, le Tarangire est une bonne mise en bouche avant de parcourir la savane du Serengeti. J’émets néanmoins quelques doutes sur les dires de mon guide, puisque j’ai observé en une journée beaucoup plus d’espèces sauvages à Selous. En revanche, pour l’observation des éléphants, il n’y a pas de doute ! Rien de mieux que le parc du Tarangire.


safari tarangire tanzanie éléphant

J’ai ensuite passé la nuit au Kizumba Camp à l’extérieur du parc, non loin du lac Manyara. Le lendemain nous avons repris la route en direction du Serengeti.


Jour 2 : Les plaines infinies du Serengeti, Terre des félins


safari dans le parc du serengenti en tanzanie guépard

On ne saurait jamais oublier sa première expérience au parc du Serengeti. On le surnomme « la plaine sans fin », et pour cause ; ses immenses prairies semblent s’étendre jusqu’aux confins de la Terre ! Du reste, cette savane arborée d’1,5 millions d’hectares, constitue une région des plus inoubliables en matière d’observation de la faune. Tous les superlatifs s’appliquent, en raison de la beauté, du mystère, de la puissance et de la majesté naturelle qui s’y manifestent. C’est ici, que l’un des cycles naturels les plus impressionnants au monde se répète inlassablement.


La migration annuelle de 2 millions de gnous, de zèbres et de gazelles, qui par instinct de survie migrent à la recherche de pâturages plus verts, est l’une des plus grandes migrations animalières au monde. J’ai eu la chance de pouvoir assister à cet impressionnant spectacle qui constitue sans aucun doute, l’un des phénomènes naturels les plus fascinants de notre planète.


Terres des lions et autres prédateurs, le Serengeti abrite les plus célèbres félins du monde. Dans ce décor de savane, j’ai eu la chance de vivre mon premier face à face avec un léopard. Un moment suspendu dans le temps ! Ce matin-là, j’avais expressément demandé à mon guide d’arrêter le véhicule pour profiter pleinement du lever du soleil sur la savane encore endormie. Quelle ne fut pas ma surprise quand en retournant la tête, j’aperçu un léopard traverser la chaussée juste devant mon véhicule. L’observation n’a duré que quelques secondes, juste assez pour admirer cet incroyable félin, sa musculature, son regard perçant et les tâches de son pelage tant convoité. J’en ai encore des frissons …


léopard safari au serengeti en tanzanie

Le léopard au même titre que le lion, le buffle, l’éléphant et le rhinocéros font partie des célèbres Big Five. Désignant auparavant les espèces animales les plus difficiles et dangereuses à chasser, ils sont devenus aujourd’hui les symboles de la conservation et de la faune sauvage africaine.


Le Serengeti est également la maison de nombreuses autres espèces en voie d’extinction. C’est le cas des guépards, qui font l’objet de nombreux programmes de conservation et de reproduction en Afrique, afin de pérenniser l’espèce. Prévenu par d’autres rangers, nous devions être une dizaine de véhicules cette après-midi-là à observer une famille de guépards. Plus petit et plus léger que ses congénères, le guépard est le plus grand sprinter d’Afrique. J’espère vivement le voir à l’œuvre lors d’un prochain voyage.


safari au serengeti en tanzanie guépard

Après une journée riche en découvertes et en émotions, il est temps de rejoindre le campement. J’ai dormi dans un camp complètement ouvert sur le parc, très rustique et sans électricité. C’était ma toute première nuit dans le bush en Tanzanie, une expérience inédite pour moi. La nuit tombe vers 20h, sans électricité il est très difficile d’y voir clair ! J’avais besoin de la lampe torche de mon téléphone pour me déplacer et rejoindre les facilités du campements (cuisine, toilettes, et salle de bain). Quelques mètres seulement me séparaient de la salle de bain, juste le temps qu’il faut pour faire des rencontres surprenantes ! Je ne pensais pas un jour devoir me brosser les dents sous le regard avisé et interrogatif d’un buffle de 800kgs … Rassurez-vous j’ai pu rejoindre ma tente sans encombre.


Cette nuit-là, j’ai été bercée par les rugissements du lion, les beuglements du buffle et les feulements du léopard. Un sentiment étrange, à la fois de peur et d’excitation, à l’idée que de tels prédateurs soient si proche de moi !


Après les parcs du Tarangire et du Serengeti, nous reprenons la route vers la zone protégée et l’aire de conservation du Ngorongoro, le dernier parc de mon séjour.


Jour 3 : Le cratère du Ngorongoro et son arche de Noé


lever du soleil cratère du ngorongoro tanzanie

Classé au patrimoine mondial de l’Unesco depuis 1980, le Ngorongoro est l’une des merveilles d’Afrique, un monde à part, pleins de vie et d’une beauté singulière. Il est l’immense cratère d’un volcan éteint depuis plus de 2 millions d’années. Un cratère géométriquement parfait au décor surréaliste ; ponctué de plaines verdoyantes, de forêts denses, de lacs, d’un vaste pan de savane, et qui abrite une myriade d’animaux sauvages.

C’est ici que vit la plus forte concentration de lions et de prédateurs de toute l’Afrique. Rien d’étonnant lorsque l’on sait que son diamètre mesure 20kms, sa superficie 264kms² et ses parois abrutes entre 400 et 600m de haut, emprisonnant les espèces sauvages dans une cavité profonde, à l’image d’un incroyable jardin d’Eden.


Un résumé en image de la démesure du spectacle qui vous attend.


safari dans le cratère du ngorongoro en tanzanie
lion safari ngorongoro tanzanie
safari dans le cratère du ngorongoro en tanzanie

Accéder à cet Eden coupé du monde est déjà presque une aventure en soi, il n’est cependant pas possible de séjourner à l’endroit même. Personnellement j’ai dormi sur les hauteurs du cratère dans un camp authentique, toujours aussi rustique mais avec l’électricité cette fois-ci.


Bien que j’aie rencontré tous les représentants ou presque de la faune sauvage africaine, j’ai été en revanche très surprise du nombre de touristes. Et pour cause, la Tanzanie aurait accueilli en 2018, 1,5 millions de touristes, principalement dans les parcs du nord. Ce qui m’interroge sur les objectifs de conservation.


Informations pratiques


Pendant ce safari, j’ai partagé mon 4x4 avec 4 autres personnes : une hollandaise, un couple canadien et une japonaise. Une fine équipe, drôle et chaleureuse, le combo parfait pour vivre cette expérience et partager une bonne bouteille de vin après une intense journée de safari.


J’ai réservé ce safari de 4 jours avec l’agence de voyages locale Rupia Adventure. Comptez entre 1000 et 800€/personne les 4 jours de safari en fonction du nombre de voyageurs. En revanche, les billets d’avion internes pour vous rendre et repartir d’Arusha (le point de départ du safari) ne sont pas compris dans le prix final. Vous devrez vous y rendre par vos propres moyens, comptez environ 150€/personne l’aller-retour en avion depuis Dar Es Salaam. Je vous ferai un point budget dans un prochain article.


J’espère que cet article vous aura fait voyager et vous inspirera pour organiser votre prochain voyage en Tanzanie !


A très vite,


Marie – Coco & Galago

 À très bientôt ici ou ailleurs ! 

Suivre nos aventures

  • Facebook - Black Circle
  • Instagram - Black Circle
  • LinkedIn - Black Circle
  • Pinterest - Black Circle
  • YouTube - Black Circle

Découvrir nos projets

logo.png